ED441
Membres  Docteurs  
Soutenance de thèse / Anne Le Tallec
mise à jour : 15/12/2014
 

L'ED 441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse d’Anne Le Tallec, préparée sous la direction de M. Michel Poivert

 

Le Nouveau Documentaire Social : critique et renouveau du documentaire photographique américain sur la côte Ouest des États-Unis entre 1970 et 1980

Samedi 13 décembre 2014

Galerie Colbert, salle Perrot (2e étage) à 9H00
 

Jury
Michel POIVERT, Professeur en Histoire de l’art et de la photographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de thèse.
Olivier LUGON, Professeur en Histoire et esthétique des médias, Université de Lausanne.
Philippe BAZIN, Professeur à l'École nationale supérieure d'art (ENSA) de Dijon, HDR.
Pierre WAT, Professeur en Histoire de l'art contemporain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Résumé
Un groupe d’étudiants rassemblés par des idéaux artistiques se forme à l’Université de Californie San Diego dans la décennie 1970. Fred Lonidier, Martha Rosler, Allan Sekula et Phel Steinmetz, résolument tournés vers la photographie, élaborent une pensée collective sans toutefois former un groupe officiel. Pourtant, le partage d’une émulation propre à la côte Ouest du pays et à l’université où la pensée de figures tutélaires comme D. Antin, H. Marcuse, J. Baldessari, B. Brecht, H. Lefebvre ou H. Haacke stimule collectivement les esprits, confère aux méthodes et démarches des photographes une résonnance de groupe. En plus, Documentary and Corporate Violence, texte rédigé par A. Sekula en 1976, utilise le terme de petit groupe pour qualifier les photographes. Ce texte auquel nous attribuons le statut de manifeste, critique la lecture moderniste des photographes documentaires américains traditionnels. Il expose également les attitudes mises au point par le groupe que nous identifions sous le nom de Nouveau Documentaire Social. Parmi celles-ci se distingue une pratique photographique documentaire ouverte à d’autres médium, une forte présence textuelle, des scénographies et circuits d’exposition repensés, des audiences élargies, un intérêt pour des thématiques ancrées dans l’actualité militante, ou encore un regard vers le quotidien et le banal comme témoins des bouleversements des schémas sociétaux. Objet à déconstruire, la photographie moderniste et les institutions qui la célèbrent représentent une tradition documentaire à renouveler. Ce contexte de remise en question collective et les propositions documentaires qui en sont issues constituent l’objet de cette étude.

Mots clés : Photographie / Photographie documentaire / Nouveau Documentaire Social / Université de Californie San Diego / Groupe / Avant-garde / Côte Ouest américaine / Usages et pratiques.
 

 
mots-clés :
photographie
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1