ED441
Membres  Docteurs  
Soutenance de thèse / Laëtitia Pierre
mise à jour : 28/01/2016
 

L'ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de these de Madame Laëtitia Pierre, préparée sous la direction de M. Daniel Rabreau

Enseigner l’art de peindre.
L’oeuvre pédagogique et littéraire de Michel-François Dandré-Bardon
(1700-1783)

27 janvier 2016 à 10h30 au Centre Allemand d’histoire de l’art de Paris
sis Hôtel Lully, 45 rue des Petits-champs, 75001 Paris. 2e étage. Salle de conférence.


Jury
Monsieur Daniel Rabreau, professeur émérite à l’Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne (directeur de thèse)
Madame Catriona Seth, professeur à l’Université d’Oxford (rapporteur)
Monsieur Christian Michel, Professeur à l’Université de Lausanne
Monsieur Thomas Kirchner, professeur à l’Université de Francfort-sur-le-Main et
Directeur du Centre allemand d’histoire de l’art (rapporteur)

Résumé 
A première vue, les ouvrages du peintre d’histoire, littérateur, musicien et théoricien de l’art Michel-François Dandré-Bardon (Aix-en-Provence 1700 – Paris 1783) peuvent passer pour un savoir de compilation. Leur diversité déclinée sous forme de poèmes, traités de peinture et de sculpture, descriptions chronologiques d’oeuvres, répertoires, éloges d’artistes et essais synthétiques, laisse croire qu’il couva tout au long de son existence une ambition littéraire démesurée. Pourtant, sa démarche dément une telle intention. En tant que co-fondateur puis directeur perpétuel de l’École de dessin de Marseille dès 1752, professeur pour l’histoire, la fable et la géographie des élèves de l’École royale protégée de 1755 à 1775, Dandré-Bardon élabora un corpus littéraire en douze volumes visant à établir la première théorie opératoire moderne. La démarche pédagogique engagée par l’artiste nous apparaît de ce point de vue fondamentale : elle s’articule étroitement avec une production graphique qui devient le fer de lance d’une démonstration globale. L’étude chronologique de la carrière artistique de Dandré-Bardon incluant désormais son oeuvre littéraire, permet de réviser l’interprétation et la réception de plusieurs de ses chefs-d’oeuvre. En choisissant d’axer notre démonstration sur la réception du projet éditorial de l’artiste, nous observons comment ses conceptions pédagogiques ont évoluées au fur et à mesure de leur mise en pratique. La démarche mentale de Dandré-Bardon articule étroitement la pratique de l’exécution artistique avec la production des écrits rédigés entre 1737 et 1778. Ils donnent ainsi les moyens d’apprécier la diversité et la subtilité sémantique des oeuvres de ses contemporains en indiquant le cheminement de l’esprit qui anime la matière.
 

Mots clés : Michel-François Dandré-Bardon (1700-1783); XVIIIe siècle; Peinture; Théorie de l’art; Pédagogie
 

 
mots-clés :
Temps Modernes
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1