ED441
Membres  Docteurs  
Soutenance de thèse / Fabien Lacouture
mise à jour : 25/04/2017
 

L'ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de these de M. Fabien Lacouture, préparée sous la direction de
Madame Nadeije LANEYRIE-DAGEN

Représenter l’enfant dans la peinture d’Italie du Nord et d’Italie centrale
XIVe-XVIe siècles

22 Mai 2017 – Salle Vasari (Galerie Colbert, 1er étage) à 13h30
 

Jury
Mme. Nadeije LANEYRIE-DAGEN, Professeure, Ecole Normale Supérieure, Paris, directrice de thèse.
M. Maurice BROCK, Professeur, Université François Rabelais, Tours.
M. Didier LETT, Professeur, Université Paris Diderot.
Mme Sara MATTHEWS-GRIECO, Professeure, Syracuse University, Florence.
M. Philippe MOREL, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Résumé
Bien que l’enfance soit « une donnée anthropologique universelle » (E. Deschavanne, P.H. Tavoillot, Philosophie des âges de la vie), l’historien français Philippe Ariès, dans L’Enfant et la vie familiale sous l’ancien Régime (1960), affirmait l’absence de sentiment de l’enfance au Moyen Âge et au début des Temps Modernes et l’invention de l’enfance à partir des XVIe, mais surtout XVIIe et XVIIIe siècles. Invalidée par les historiens mais encore reprise aujourd’hui par certains historiens d’art, cette thèse était essentiellement fondée sur une étude des représentations picturales. Les images d’enfants abondent dans la peinture italienne de la Renaissance du XIVe au XVIe siècles en Italie du Nord et Italie centrale. Mais elles méritaient une approche neuve, venant apporter un nouvel éclairage non seulement sur les enfants de la Renaissance, mais sur les manières selon lesquelles ils étaient perçus et représentés. Était alors nécessaire une analyse précise des représentations visuelles, des conditions de leur genèse, ainsi que de leur destination. Une telle étude trouva naturellement sa structure dans la division des âges de la vie en vigueur à la Renaissance : l’infanzia (naissance - sept ans), la puerizia (sept - quatorze ans) et l’adolescenza (à partir de quatorze ans) étaient les périodes de l’enfance, au sein desquelles se mouvait un être en constante évolution. Dépassant le postulat de l’enfant comme simple objet pictural décoratif, une telle recherche permet de comprendre les rôles des représentations d’enfants, selon le genre de l’œuvre, son histoire, mais également selon l’âge, le sexe ou le statut de l’enfant représenté.

Mots clés : Enfant – Peinture – Renaissance – Italie – Âges de la vie – Pédagogie – Portraits – Famille
 

 

 
mots-clés :
Renaissance
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1