ED441
Membres  Docteurs  
Soutenance de thèse / Maxime Morel
mise à jour : 25/09/2017
 

L'ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de M. Maxime Morel, préparée sous la direction de M. Philippe Dagen

Histoire du surréalisme au temps du surréalisme.
Essai d’historiographie (1921-1941)

23 septembre 2017
salle Jullian (Galerie Colbert, 1er étage) à 9h30


Jury
Philippe Dagen, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse
Henri Béhar, Professeur émérite, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Laurence Bertrand-Dorléac, Professeur d'histoire de l'art, Sciences Po Paris
Laurence Campa, Professeur de littérature, Université Paris Nanterre
Catherine Grenier, Directrice de la Fondation Alberto Giacometti

Résumé
Ce travail a pour objet l’histoire du surréalisme pendant l’entre-deux guerres (1921-1941). À travers l’étude de nombreuses revues d’époque et des écrits d’André Breton, de Georges Hugnet, de David Gascoyne, il s’agit de mettre en lumière la façon dont les surréalistes se sont faits les acteurs de leur propre histoire. Cette construction mémorielle, parfois critiquée par certains surréalistes (notamment René Crevel), explique sans nul doute certaines tensions qui agitent le groupe.
Durant les années 1930, nombreux sont les historiens de l’art et écrivains à assister et à commenter la formation du groupe surréaliste. Le rôle de Christian Zervos, celui de René Huyghe et de Marcel Raymond est évoqué, tout comme les apports plus marginaux de Carl Einstein, de Benjamin Fondane et de Walter Benjamin. Ce processus de réification d’un mouvement qui entend écrire sa propre histoire n’a pas pour seul théâtre la France et l’Europe. Plusieurs historiens de l’art, marchands et galeristes américains ont joué un rôle capital dans la reconnaissance du surréalisme. Les écrits de James Thrall Soby, de James Johnson Sweeney tout comme les initiatives d’Alfred Barr ou de Julien Levy ont été sondés et interrogés pour bien montrer la dimension internationale du mouvement.

Mots clés : surréalisme, historiographie, André Breton
 

 
mots-clés :
art contemporain
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1