ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Stéphane Launey
mise à jour : 08/02/2018
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de M. Stéphane Launey, préparée sous la direction de Mme Sylvie Lindeperg

Pellicules en uniformes.
Le cinéma au service des forces armées françaises, septembre 1919-juin 1940

4 décembre 2017
14 heures en salle Vasari (Galerie Colbert, 1er étage)


Jury
Sylvie LINDEPERG, Professeure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice de thèse
Sébastien DENIS, Professeur, Université de Picardie Jules Verne
Laurent VÉRAY, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
Valérie VIGNAUX, Professeure, Université de Caen Normandie

Résumé
Cette thèse a pour vocation de combler un vide historiographique, à savoir l’étude d’une pluralité de l’emploi du cinéma par les forces armées françaises, de la mise en veilleuse des structures en septembre 1919 à l’armistice de juin 1940. Ce travail s’est appuyé sur des archives inédites rapatriées de Russie qui éclairent sous un jour nouveau le lien entre le cinéma et le ministère de la Guerre – et de fait l’Armée – notamment à des fins d’instruction. Notre étude se structure autour d’un double mouvement au cœur de notre problématique : d’une part celui de l’utilisation du médium au sein de l’institution militaire et, d’autre part, son inscription dans le paysage étatique d’un cinéma à la fois d’enseignement, éducateur et de propagande qui connaît un certain âge d’or. La première partie porte sur une analyse structurelle de la Section cinématographique de l’armée (SCA) qui renaît au mitan de l’année 1920, avec une mise en regard de ses enjeux et de ses avancées pendant l’entre-deux-guerres. En parallèle, la question d’un emploi du cinéma au sein de la Marine nationale et de l’Armée de l’Air révèle un usage politique, visant à répondre à des défis structurels. Dans une seconde partie, nous étudions la production de la SCA, à la fois les films d’instruction – cœur de sa filmographie – et ceux s’inscrivant dans une logique d’éducation (morale, patriotique ou prophylactique) et de propagande notamment coloniale. Enfin, notre propos explore la mutation du cinéma militaire et son entrée dans l’âge adulte de la « drôle de la guerre » à juin 1940.
 

Mots clés : Armée, cinéma, Section/Service cinématographique de l’armée, instruction militaire, propagande, Marine nationale, Armée de l’Air, film d’enseignement, cinéma éducateur, entre-deux-guerres, « drôle de guerre », Pierre Calvet

 

 
mots-clés :
cinéma
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1