ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Hélène Orain / Pure Photography : la photographie pure en Grande-Bretagne, matière à discours (1860-1917)
mise à jour : 17/12/2018
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Hélène ORAIN, préparée sous la direction du Professeur Michel POIVERT

Pure Photography : la photographie pure en Grande-Bretagne, matière à discours (1860-1917)

17 décembre 2018
9h30, Salle Pereisc (Galerie Colbert, rez-de-chaussée)


Jury
M. François BRUNET, Professeur, Université Paris Diderot Paris 7
M. Paul EDWARDS, Professeur, Maison Française d’Oxford, CNRS/ Université Paris Diderot Paris 7
M. Thomas GALIFOT, Conservateur, Musée d’Orsay
Mme Anne McCAULEY, Professeur, David H. McAlpin, Princeton University
M. Michel POIVERT, Professeur, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Directeur de thèse
M. Bertrand TILLIER, Professeur, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
 
Résumé
Cette étude est une analyse de l’évolution de la notion de photographie pure, dans les discours en Grande-Bretagne, entre 1860 et 1917. Définie comme une image non retouchée ni manipulée, la photographie pure est envisagée en miroir de la retouche et des interventions sur les négatifs et positifs. Une exploration des journaux britanniques a mis en lumière cette préoccupation constante pour la définition et la légitimité des moyens de la photographie. Premièrement, la question des combination printings, de la notion de vérité comme essence de la photographie ainsi que l’aspect des images photographiques sont source de débats. Les discours d’acceptation et de rejet des pratiques de ciels rapportés, de coloriage et de la retouche apportent un éclairage sur la genèse de la retouche. Ces points, corrélés à la présence de la photographie pure dans les expositions, soulignent l’émergence d’une volonté puriste dès les années 1860. Enfin, les discours sur la photographie pure de Peter Henry Emerson et de Frederick H. Evans sont mis en parallèle et contextualisés au sein du pictorialisme, pour mieux en dessiner la définition. Ainsi se relient, dans ces débats sur la pureté, les limites de l’expérimentation et les aspects de la photographie, les figures d'Alfred H. Wall, Oscar Gustav Rejlander, Julia Margaret Cameron, Robert Demachy, Alvin Langdon Coburn et Alfred Stieglitz. Leurs discours et leurs recherches éclairent un idéal à atteindre, difficilement applicable, un mythe plus qu’une réalité.

Mots-clés : Photographie pure – retouche – journaux photographiques – sociétés photographiques – photographie britannique – pictorialisme – photographie victorienne – Henry Peach Robinson (1830-1901) - Peter Henry Emerson (1856- 1936) – Frederick H. Evans (1853-1943) - Alfred H. Wall (1828-1906) - Helmut Gernsheim (1913-1995)
 

 
mots-clés :
photographie
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1