ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Alessandra Ronetti / « Chromomentalisme ». Psychologies de la couleur et cultures visuelles en France au passage du siècle (1870-1914)
mise à jour : 05/11/2019
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse d'Alessandra Ronetti, préparée sous la direction de M. Pascal Rousseau, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de M. Flavio Fergonzi, Professeur à la Scuola Normale Superiore de Pise

« Chromomentalisme ». Psychologies de la couleur et cultures visuelles en France au passage du siècle (1870-1914)

31 octobre 2019
14h00, salle Jullian, Galerie Colbert

 

Jury
Pascal Rousseau, professeur, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Flavio Fergonzi, professeur, Scuola Normale Superiore de Pise
Antonio Somaini, professeur, université Paris 3 Sorbonne nouvelle
Michael Zimmerman, professeur, Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt
Bertrand Tillier, professeur, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
José Moure, professeur, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Résumé
Alors que l’influence des théories optiques de la couleur sur le développement des techniques picturales aux XIXe et XXe siècles a fait l’objet d’études nombreuses, le champ, tout aussi déterminant, de la psychologie de la couleur demande à être exploré plus en avant. Notre recherche porte sur les liens historiques et épistémologiques entre les approches psycho-physiologiques de la couleur – empruntées aux discours de la psychologie expérimentale, de la psychiatrie et des sciences psychiques  – et les cultures visuelles, au tournant du XXe siècle. Ce travail explore le pouvoir de conditionnement mental de la couleur, ou « chromomentalisme » : comment la couleur influence l’esprit et plus largement le corps de l’individu en affectant sa capacité de concentration, sa santé ou son humeur. La thèse présente trois grands axes qui correspondent à des déclinaisons différentes des psychologies de la couleur : la couleur-attention, la couleur-énergie et la couleur-émotion. La première partie analyse les dispositifs d’emprise attentionnelle utilisés à la fois en laboratoire et sur scène, la dialectique entre attention et distraction dans les expériences urbaines, et l’essor des psychotechniques de la couleur. La deuxième partie explore les pratiques d’emprise énergétique (le mythe du corps sans fatigue, la neurasthénie) et l’interprétation bio-esthétique de la couleur qui émerge à fois du débat occultiste et expérimental. La troisième partie porte sur le pouvoir de gestion des affects, en mobilisant le débat sur l’empathie et l’éducation des sens, l’esthétique populaire des couleurs, les modes de relation entre harmonies chromatiques et sociales.

Mots clés : couleurs – dans l’art ; art et psychologie – France – 1870-1914 ; culture visuelle ; attention ; énergie ;  émotion ; archéologie des médias ; XIXe-XXe siècles

 

 
mots-clés :
art contemporain
 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1