ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Hélène Joyeux / Un certain « esprit de collection » : les collectionneurs d’art français du monde de la mode (XXe-XXIe siècles)
mise à jour : 25/09/2020
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse d’Hélène Joyeux, préparée sous la direction de Philippe Dagen

Un certain « esprit de collection » :
les collectionneurs d’art français du monde de la mode (XXe-XXIe siècles)

Samedi 19 septembre 2020 à 14h00
Galerie Colbert, salle Jullian (1er étage)

 

Jury

Mme Laurence Bertrand-Dorléac, Professeur, Sciences Po Paris, rapporteur
M. Philippe Dagen, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse
Mme Catherine Grenier, Directrice de la Fondation Giacometti, expert HdR
M. Rémi Labrusse, Professeur, Université Paris Nanterre, rapporteur
M. Pascal Rousseau, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Mme Aurélie Samuel, Directrice des collections du Musée Yves Saint Laurent Paris, expert

Résumé

Depuis l’invention de la haute couture à la fin du XIXème siècle, jusqu’à aujourd’hui, le milieu de la mode est l’un des secteurs professionnels qui concentre le plus de collectionneurs. Dès lors, on peut se demander s’il existe un collectionnisme propre aux collectionneurs du milieu de la mode, et si tel est le cas, comment il s’est structuré et de quelle façon il a évolué. Cependant, ce collectionnisme ne peut se comprendre sans aborder, plus largement, d’autres formes de collaborations entre les acteurs de la mode et de l’art. Il s’inscrit en effet dans un ensemble de relations entre grands couturiers, ou dirigeants de groupes de luxe, artistes, marchands, galeristes, journalistes, critiques, photographes, clients d’un secteur comme de l’autre.… etc. Pour ce faire, nous avons choisi trois exemples de collectionnisme, qui ont en commun d’avoir marqué leur époque, le champ de la mode et celui de la collection : ceux de Jacques Doucet, du couple Pierre Bergé-Yves Saint Laurent et de Bernard Arnault à travers la marque et la Fondation Louis Vuitton. Cette thèse se propose donc d’analyser le collectionnisme du point de vue du collectionneur mais aussi, d’inscrire ces collections à la fois dans leurs époques respectives, dans leur filiation, dans l’histoire de l’art et l’histoire de la mode.

Mots-clés : Collection / collectionnisme / mécénat / haute-couture / luxe / arts décoratifs / studio Saint-James / Jacques Doucet / Paul Poiret / Yves Saint Laurent / Bernard Arnault / Louis Vuitton / Pablo Picasso / Marcel Duchamp / avant-gardes / Andy Warhol / Jean-Michel Basquiat / fondations privées / expositions / patrimonialisation de la mode / créateurs de mode / modernité / pop Art / art africain / surréalisme / Paris / New York
 

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1