ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Turath Allahoof / L’architecture Islamique et l’urbanisme de l’ancienne ville de Najaf
mise à jour : 07/12/2020
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de M. Turath Allahoof, préparée sous la direction du Professeur Alastair Northedge

L’architecture Islamique et l’urbanisme de l’ancienne ville de Najaf

Samedi 5 décembre 2020 à 14h

Visioconférence

Jury
Alastair NORTHEDGE, Professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse
Géraldine CHATELARD, Associate Researcher, Institut français du Proche-Orient
Dorothée SACK, Univ.-Prof. i.R. Dr.-Ing., Fachgebiet Historische Bauforschung, Technische Universität Berlin
Mehrdad SHOKOOHY, Professeur émérite, Greenwich University

Résumé
La ville de Najaf a hérité d’un patrimoine architectural riche et est aujourd’hui menacée de disparaître. Grâce au grand nombre de touristes religieux, la ville est en pleine métamorphose bien que ces changements soient souvent à l’origine de la destruction de ce patrimoine. Cette thèse a pour objet l’architecture de la ville de Najaf dans son contexte urbain et historique. L’histoire de la ville de Najaf est concomitante à celle de la ville d’al- Kūfa (capitale entre 36/658 et 40/662) qui se situe à quelques kilomètres de Najaf. Cette seconde ville fut construite par les musulmans en l’an 17/639 avec une importante stratégie politique avec sa proximité de la ville d’al-Ḥīra, capitale des Lakhmides, située à quelques kilomètres. Cette configuration géographique localement appelée « le triangle de la civilisation », représente un creuset de plusieurs styles architecturaux et urbains. L’étude des deux villes (al-Hīra et al- Kūfa) est donc essentielle pour comprendre le contexte dans lequel la ville de Najaf s’est créée et développée. Pour comprendre l’architecture de Najaf, nous étudierons dans un premier temps l’architecture de ces deux villes. Dans un deuxième temps nous démontrerons la relation qu’elle a créée avec son mausolée, considéré comme le noyau central de la ville, et qui a conservé cette forme depuis 1032/1623. Enfin nous étudierons le reste de la ville et ses alentours à travers ses monuments religieux et civils tels que les mosquées, les écoles et bien d’autres monuments. A travers cette thèse, nous allons présenter cette architecture dans son état actuel et dans son contexte urbain, social et historique.

Mots-clés : Architecture locale, développement urbain, tourisme religieux, Imam Ali, Hira, Kufa, préservation du patrimoine, documentation des bâtiments classés

 

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1