ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Emilie Hammen / La mode à l’épreuve de l’art, une historiographie des discours sur la mode en France, 1800-1930
mise à jour : 04/12/2020
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Madame Émilie Hammen, préparée sous la direction de Monsieur Pascal Rousseau

La mode à l’épreuve de l’art, une historiographie des discours sur la mode en France, 1800-1930

1e décembre 2020 à 14h
Salle Vasari, Galerie Colbert

En raison du contexte sanitaire, le public ne pourra pas assister à la soutenance en présentiel.

Jury
Mme Miren Arzalluz, Directrice, Palais Galliera, Musée de la Mode de la ville de Paris.
Mme Laurence Bertrand Dorléac, Professeure, Sciences Po.
M. Denis Bruna, Professeur, École du Louvre.
M. Pascal Rousseau, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
M. Philippe Sénéchal, Professeur, Université de Picardie Jules Verne.
Mme Valerie Steele, Directrice, Musée du Fashion Institute of Technology, New York.

Résumé
Cette thèse vise à renouveler les sources de l’histoire de la mode en considérant, par-delà les objets et les images qu’on lui associe traditionnellement, les discours qui la définissent. En observant sur la longue durée, depuis le début du XIXe siècle jusqu’à l’entre-deux-guerres, les différents champs discursifs qu’elle traverse, il s’est agi de replacer la mode dans une histoire des idées dont les acteurs comme les cadres épistémologiques varient.
Les grandes inflexions qui s’en dégagent, si elles coïncident de manière fortuite avec la variation des silhouettes, attestent davantage de changements d’énonciateurs – elles mettent en lumière qui parle et ce qu’on dit de la mode à une période donnée. Un premier moment apparaît ainsi, largement déterminé par le contexte postrévolutionnaire, qui consacre sous la plume des littérateurs, la mode comme outil d’analyse du corps social. Mais alors que la France, nation d’inventeurs, précise sa compétitivité industrielle, l’« article de Paris » signe la marchandisation de l’idée de mode désormais matériellement incarnée dans un produit de consommation. Enfin, si la nouveauté se conçoit au milieu du siècle à travers les brevets, médailles et littérature technique qui la cautionnent, le rapport au temps présent que la mode incarne si singulièrement la dote d’une qualité certaine pour qui veut dépeindre la vie moderne. C’est ce processus d’artification entamé dès la seconde moitié du XIXe siècle, et parachevé par son dialogue avec les avant-gardes au début du suivant dont nous avons souhaité reconstituer les étapes.

Mots clés
Mode, historiographie, discours, histoire des idées, littérateurs, presse de mode, physiologies, enquêtes sociales, inventeurs, marchandisation, taxinomie, musées, art industriel, grammaire, créateur, artification, géographie artistique, haute couture, avant-garde, publicité, revues.
 

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1