ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Laura Valette / Le « whistlérisme » (1878-1914)
mise à jour : 15/12/2020
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Laura Valette, préparée sous la direction de M. Pierre Wat

Le « whistlérisme » (1878-1914)

Mardi 15 décembre 2020 à 14h00

Soutenance par visio-conférence

 

Jury
Guillaume FAROULT, Conservateur en chef en charge des peintures françaises du XVIIIe siècle et des peintures britanniques et américaines au Musée du Louvre
Ségolène LE MEN, Professeure émérite d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paris-Nanterre, Rapporteure
François-René MARTIN, Professeur (HDR) d’histoire de l’art à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Directeur de la Recherche à l’École du Louvre. Rapporteur
Emmanuel PERNOUD, Professeur d’histoire de l’art à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Pierre WAT, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de thèse


Résumé
Cette thèse se propose d’explorer le whistlérisme, phénomène artistique dont James Abbott McNeill Whistler (1834-1903) est la figure tutélaire, entre 1878, période marquée par le procès l’opposant à John Ruskin, véritable point de départ du mythe de l’artiste, et les prémices de la Grande Guerre. Il s’agit de retranscrire l’histoire de la formation de cet « isme » et tenter de comprendre son origine, ses modes opératoires et ses enjeux, à travers la reconstitution des cercles artistiques et des réseaux cosmopolites qui permettra de mettre en lumière une tendance dont la particularité est d’émerger du vivant de l’artiste et d’investir la création contemporaine internationale. L’admiration pour Whistler s’articule notamment à travers la production de paysages nocturnes et de portraits hiératiques qui reprennent les codes esthétiques mis en place par le peintre, tels que le recours à une palette restreinte de couleurs, dominée par les tons sombres, une revendication de la planéité de la toile, réceptacle d’un « arrangement de lignes, de formes et de couleurs », à des fins purement esthétiques. Ce nouveau paradigme est convoqué par les artistes afin d’expérimenter les dernières innovations picturales et légitimer leurs pratiques en s’associant au maître américain. Notre étude s’attache à révéler les modes d’appropriation et les expressions concrètes du whistlérisme au sein des œuvres qui constituent le corpus rassemblé. Par sa pérennité, ainsi que son rayonnement international, le whistlérisme se révèle être un phénomène artistique majeur, offrant un nouveau prisme d’exploration au tournant du XIXe siècle.

Mots-clés : whistlérisme ; catégorie artistique ; Whistler ; émulation ; imitation ; inspiration ; histoire du goût ; image de l’artiste ; critique d’art ; admiration ; réception critique ; référence ; citation ; transnational ; nationalisme ; transferts culturels ; portrait ; nocturne

Abstract:
This thesis explores ‘whistlerism’, an artistic phenomenon initiated by James Abbott McNeill Whistler (1834-1914), its figurehead, between 1878, a period marked by the trial opposing him to British critic John Ruskin, which embodies the starting point of the legend of the artist, to the beginnings of the First World War. Our main goal is to transcribe the history of its development and identify its origins, its terms and its matters trough the recreation of the artistic circles and global networks, which will allow to shed light on a tendency that has the singularity to surface during Whistler’s lifetime and invest the contemporary international creation. The admiration for Whistler takes several forms: the production of nocturnal landscapes and hieratical portraits, that heavily draw from the codes adopted by the artist himself, such as the use of a limited color palette, dominated by dark colors, a claim of the flatness of the canvas, as a repository of « arrangement of lines, shapes  and colors », with a pure esthetical aim. This new paradigm is convened by young artists in order to experiment the last trends in art, and legitimate their production by associating with the master. Our study attaches great importance in revealing the modes of appropriation and the expressions of whistlerism through the gathering of artworks which composes our corpus. By its continuity during more than thirty-five years and its international outreach, whistlerism proves to be a major artistical phenomenon, which offers a new field of exploration at the turning point of the 19th century.

Keywords: whistlerism ; artistic category ; Whistler ; emulation ; imitation ; inspiration ; history of taste ; artist image ; art critic ; admiration ; critical reception ; reference ; quotation ; transnational ; nationalism ; cultural transfer ; portrait ; nocturnal






 

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1