ED441
Formation doctorale  Séminaire doctoral commun Paris 1 / Paris 4  Séminaire commun / 2017 2018  
Séminaire doctoral commun / 2017 - 2018 / 24 mai 2018
mise à jour : 13/06/2018
 

Séminaire doctoral commun
U
niversités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Sorbonne Université

Cycle "Faire parler les archives en histoire de l'art?"

Jeudi 24 mai 2018

18h - 20h, salle Jullian, Galerie Colbert

 

Séance modérée par Madame Anne-Sophie Aguilar, Maître de conférence à l'Université Paris X - Nanterre.

Intervenants

Vanessa Noizet - Université Paris 1
La mouche et le chevalier : à propos d'Hippobosque au bocage de Gaston Chaissac (1951)

Recueil de poésies, de contes et de lettres de Gaston Chaissac rassemblés par le peintre Jean Dubuffet, Hippobosque au bocage est publié chez Gallimard en 1951. Indépendamment de la parution ponctuelle de textes de Chaissac dans différentes revues jusqu’à la mort de l’artiste en 1964, cet ouvrage, toujours édité, continue d’être mis en avant par certains exégètes pour son exemplarité, en ce sens qu’il serait tout à fait représentatif des qualités littéraires de l’écriture de Chaissac. La publication récente, et quasi-exhaustive, des correspondances échangées par Gaston Chaissac avec Jean Dubuffet et Jean Paulhan autorise pourtant à nuancer, voire à réviser, cet argument. Il appert en effet que Dubuffet ne s’est pas seulement contenté de copier les courriers qui l’intéressait en vue de leur réunion dans un ouvrage dont il entrevoit très tôt l’« intense voltage [et la] considérable valeur ». Certains (longs) passages écrits par Chaissac ont en effet été retranchés, pour ne pas dire effacés, par Dubuffet, lesquels manques nécessitent aujourd’hui d’être étudiés à la lueur des archives qui les manifestent.

Vanessa Noizet est inscrite en quatrième année de doctorat en histoire de l’art contemporain à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction d’Emmanuel Pernoud. Après s’être intéressée au parcours du critique d’art et collectionneur Anatole Jakovsky, elle a centré ses recherches sur la correspondance échangée entre Jakovsky et Gaston Chaissac, artiste et écrivain proche de Jean Dubuffet auquel son sujet de thèse est aujourd’hui associé. Intitulée « L’idée première ensevelie sous les dogmes... », sa thèse se propose de revenir sur les grandes étapes de la réception critique de l’oeuvre chaissaquien des années 1930 à nos jours. Elle a récemment contribué au catalogue de l'exposition Gaston Chaissac, chroniques au travers de la sélection de textes critiques, de correspondances et de documents relatifs à l'artiste, issus principalement des collections du Musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne.


Julia Raymond - Université Paris I
Archive(s) et image dialectique : l’étude du fonds Jean-Jacques Lebel

Cette communication se propose d’interroger les rapports métonymiques entre l’œuvre et le fonds d’archives de Jean-Jacques Lebel en mettant en regard les différents concepts qui nourrissent l’archivistique avec son exploration artistique de l’archive et sa conception philosophique de l’art.

Julia Raymond est diplômée d’un D.N.A.P. de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy et d’une maitrise d’Histoire de l’art de l’Université de Paris 1 pour laquelle elle s’est intéressée aux livres illustrés du mouvement surréaliste. Elle obtient son Master 2 en Philosophie contemporaine en 2016 en travaillant sur le développement de la poésie-action des années 1955 à aujourd’hui. Elle est aujourd’hui en deuxième année de doctorat sous la direction du Professeure Danièle Cohn et chargée d’études et de recherche à l'INHA sous la responsabilité scientifique d’Elitza Dulguerova. Son travail de thèse porte sur l’inventaire du fonds d’archives de l’artiste Jean-Jacques Lebel.

Clara Guislain - Université Paris 1
"Un musée des obsessions" : statut de l'archive d'artiste dans The Hidden World de Jim Shaw

En 2013, l'artiste californien Jim Shaw expose, dans une ancienne école catholique du boulevard Raspail, sa collection de documents "didactiques" : une immense archive visuelle consacrée aux systèmes de représentation employés par les sectes religieuses, sociétés secrètes, ou autres prophètes de l'Apocalypse de l'Amérique contemporaine. Nous tenterons de résoudre certaines problématiques méthodologiques soulevées par cette exposition quant à la figure de l'artiste-archiviste qui s'y définit.

Clara Guislain est en troisième année de doctorat en histoire de l'art contemporain à l'Université Paris I. La recherche qu'elle poursuit sous la direction du Pr. Philippe Dagen porte sur la scène néo-conceptuelle de Los Angeles qui a émergé au tournant des années 1980, dans le sillage du California Institute of the Arts.

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1