Membres   Docteurs / Thèses soutenues   
Soutenance de thèse / Paz Nunez-Regueiro / Promesses de Patagonie, d’Araucanie et de Terre de Feu. Stratégies de collecte et d’élaboration du savoir scientifique en France concernant l’Extrême-Sud du continent américain (1878-1937)
mise à jour : 2018-12-10
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Mme Paz NÚÑEZ-REGUEIRO, préparée sous la direction de M. Dominique Poulot

Promesses de Patagonie, d’Araucanie et de Terre de Feu.
Stratégies de collecte et d’élaboration du savoir scientifique en France concernant l’Extrême-Sud du continent américain (1878-1937)

Le 30 novembre 2018 à 14h à l’Institut d’Art et d’Archéologie

3, rue Michelet – Paris 6e – Salle 303 (3e étage)

 

Jury
Dominique POULOT, Professeur, Université Paris 1, Directeur
Julio VEZUB, Professeur, FHCS-UNPSJB, Co-directeur
Dominique LEGOUPIL, Directrice de recherches, CNRS
Pilar GONZÁLES BERNALDO, Professeure, Université Paris Diderot
Christophe GIUDICELLI, Professeur, Sorbonne Université   
Dan HICKS, Professeur, Oxford University
Pascal RIVIALE, Chargé d’études doc., Archives nationales

Résumé
Au XIXe siècle, la science ethnographique française prend appui sur un réseau d’institutions publiques, de sociétés savantes et de particuliers promu par le musée d’Ethnographie du Trocadéro (1878-1937). En raison de son éloignement géographique, de sa nature contrastée et des spécificités biologiques et culturelles de ses habitants, l’Amérique australe se présente comme une région qui interroge les frontières conceptuelles et scientifiques définies par l’homme occidental. La constitution de collections nationales françaises de l’Extrême-Sud américain est le résultat de parcours individuels et d’efforts collectifs portés sur cette région du globe. Ces expériences de collecte sont tributaires des paradigmes scientifiques dominants, de la personnalité des collecteurs et des savants destinataires des collections. Elles le sont aussi du contexte politique et social de l’Argentine et du Chili, tout comme de celui des communautés indigènes, en perte d’autonomie économique et territoriale. Loin d’être neutre et objectif, l’« objet » produit sur le terrain (artefacts, photographies, restes anthropologiques) arrive au musée chargé de valeurs et de lectures qui conditionnent la connaissance produite sur les peuples du « bout du monde ». Cette thèse analyse les pratiques de collecte et d’élaboration du savoir concernant ces populations, suivant une histoire des collections qui les soustrait de l’ordre muséal donné à leur arrivée à Paris afin d’en restituer la cohérence humaine et scientifique. 

Mots-clés : objet / collection / musée d’ethnographie ; mission d’exploration ; anthropologie ; ethnographie / ethnologie / anthropologie ; Patagonie ; Terre de Feu ; Araucanie



Promises from Patagonia, Araucania and Tierra del Fuego: Collecting and Knowledge Building Strategies from the Southernmost end of the Americas in France (1878-1937)

Summary
In the nineteenth century, French ethnology relied on a large network of public institutions, scholarly societies, and individuals, and was promoted by the musée d’Ethnographie du Trocadéro (1878-1937). In this era, the southernmost part of the Americas was perceived as a region that called into question the conceptual and scientific frameworks of Western culture, due to its geographical remoteness, its landscape of extremes, and the biological and cultural specificities of its inhabitants. The formation of a national French collection from the southernmost end of the Americas was the result of individual and collective efforts focused in this region. These collecting endeavors were tied to the dominant scientific paradigms, the personality of collectors and scholars for whom the collections were intended, and the political and social contexts of Argentina and Chile, as well as that of Native communities impacted by the loss of their economic independency and territorial autonomy. Far from being neutral and objective, the “object” produced and collected in the field (artifact, photography, anthropological remains) arrived at the museum bearing values and views that influenced the ways these peoples from the other end of the Earth were perceived. This thesis analyses the practices of collecting and the construction of knowledge of these populations; in so doing, it writes a history of collections that deconstructs the old museum categorizations in order to recover their human and scientific consistency.  

Key-words: object / collection / ethnographic museum; exploration; ethnography / ethnology / anthropology ; Patagonia; Tierra del Fuego; Araucania