ED441
Membres  Docteurs / Thèses soutenues  
Soutenance de thèse / Marie Piccoli Wentzo / Le Désert italien. Formes, fonctions et réceptions d’un motif à la Renaissance (fin XIVe–milieu XVIe siècle)
mise à jour : 26/05/2021
 

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Marie Piccoli Wentzo, préparée sous la direction de Philippe Morel

Le Désert italien. Formes, fonctions et réceptions d’un motif à la Renaissance
(fin XIVe–milieu XVIe siècle)

15 mai 2021
A 14h, à la Galerie Colbert (salle Jullian)

On pourra assister à la soutenance, dans la limite des places disponibles, sur inscription uniquement, à l'adresse marie.piccoli.wtz@gmail.com


Jury
M. Maurice BROCK, Professeur émérite, Université François-Rabelais de Tours
M. Hervé BRUNON, Directeur de recherche, CNRS – Centre André Chastel
Mme Piroska NAGY, Professeure, Université du Québec à Montréal (UQAM)
M. Philippe MOREL, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
M. Daniel RUSSO, Professeur honoraire, Université de Bourgogne
 

Résumé
La thèse porte sur les images du désert réalisées en Italie entre la fin du XIVe et le milieu du XVIe siècle. Elle s’interroge sur les relations entretenues entre sentiment et nature par le prisme des arts visuels produits à la Renaissance, en s’articulant autour de trois grands axes. Le premier est d’ordre historique. Il consiste à mesurer la sensibilité à la nature dans les images de la fin de l’Époque médiévale. Le deuxième axe explore la dimension et les usages sociaux des images du désert. Les œuvres sont destinées à des commanditaires variés, du banquier humaniste décorant son palais citadin aux communautés monastiques. La variété des spectateurs et des spectatrices pose la question des pratiques et des discours qui étaient produits devant les images. Enfin, le troisième axe s’interroge sur l’importance du motif du désert pour la créativité et l’imaginatio à l’aube de la Modernité. En s’appuyant sur un corpus de près de 2000 peintures, quelques sculptures et des dessins, cette thèse se nourrit des récents apports de l’histoire du paysage et des émotions et se veut une contribution à l’histoire du sentiment paysager en Occident.

Mots-clés : Paysage – Peinture – Humanisme – Histoire des émotions – Renaissance italienne – Histoire de l’Art médiéval – Histoire de l’Art moderne

 

 

ED 441, École Doctorale d'Histoire de l'art — Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris — email / tel.: +33 (0)1 47 03 84 44

contacts | © & mentions légales | admin

Antiquite romaine renaissance temps modernes art contemporain architecture patrimoine et musées cinéma photographie conservation et restauration ed441 Paris1